Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MONTCHANIN-BLANZY CANTON 71

MONTCHANIN-BLANZY CANTON 71

-actualités région de Montchanin Blanzy canton 71 associations locales annonces

le coin de presse, TV du vendredi 25 juin 2010-Voilà pourquoi Sarkozy se fache..

  coin de presselogo le figaro

 

  votre programme TV de ce soir

La défaite des Bleus plombe les recettes pub de TF1


L'élimination dès le premier tour de l'Équipe de France va priver TF1 de plus d'une dizaine de millions d'euros de revenus

TF1 a-t-il mangé son pain blanc avec le dernier match de l'équipe de France en Coupe du monde? En termes d'audience, les trois matchs des Bleus ont tenu leurs promesses avec 15 millions de télé­spectateurs pour le premier match contre l'Uruguay, 15,1 millions pour celui contre le Mexique et 8,4 millions de téléspectateurs pour le malheureux final contre l'Afrique du Sud. Sans compter les 5,5 millions de Français qui ont suivi le magazine juste après le coup de sifflet final. Une bonne performance lorsque l'on sait que 16 heures n'est pas le meilleur horaire de la journée pour engranger les plus fortes audiences.

Désormais, l'état-major de la chaîne table surtout sur les autres têtes d'affiche pour engranger de bons résultats d'audience. Il espère en effet que les bons scores d'un Brésil-Côte d'Ivoire qui a culminé à 8,4 millions de téléspectateurs dimanche dernier se répéteront tout au long de la compétition. Tout comme celles des magazines d'après matchs de «Téléfoot» et des JT qui, ces derniers jours, ont surfé sur l'actualité agitée de l'équipe de France. «Des résultats positifs dont ont surtout bénéficié les annonceurs de ces écrans puisque les tarifs de fin de magazines étaient moitié moins élevés que ceux de fin de match», souligne Philippe Nouchi, directeur de l'expertise média de Reload (agence média dans le giron de Publicis).

 

 

En revanche, en ce qui concerne les recettes publicitaires, TF1 serait, selon les analystes médias, dans «la fourchette basse des prévisions» qui se situe autour de la cinquantaine de millions d'euros. Dans l'hypothèse où l'équipe nationale était parvenue jusqu'en finale, la chaîne aurait pu espérer engranger près de 63 millions d'euros de recettes publicitaires nettes. «Ceci étant, estime Stéphane Devergies, directeur du pôle sport de TF1 Publicité, cette Coupe du monde, même si la France est sortie, sera une formidable réussite commerciale. Par ailleurs, l'attractivité à venir de TF1 sera portée par la Coupe du monde.»

 

Une élimination anticipée

 

Selon les premiers chiffres arrêtés à ce jour, les recettes nettes de la chaîne sur la Coupe du monde se situeraient autour des 25 millions d'euros auxquels il faut ajouter 8 millions apportés par les quatre sponsors de la compétition. Soit un total de 33 millions d'euros. D'ici au 11 juillet, TF1 espère encore récolter près de 20 millions d'euros net supplémentaires. «À titre de comparaison» et selon Bruno Millet directeur marketing de Yacast, spécialiste de la pige publicitaire, la première chaîne privée «a totalisé, en 2006, 80 millions d'euros de recettes publicitaires brutes avec la France en finale. Le pari est tendu mais il est vrai qu'à partir des huitièmes de finale il n'y aura plus que des matchs en prime time».

La régie publicitaire de TF1 avait anticipé l'élimination des Bleus puisque deux tarifs avaient été envisagés selon que la France restait ou non dans la compétition. C'est donc avec beaucoup de souplesse que la chaîne a pu satisfaire certains annonceurs et sponsors qui, comme Crédit agricole et Toyota, ont modifié leur stratégie publicitaire en raison de l'image désastreuse renvoyée par l'équipe de France.

Au total, TF1, qui a déboursé 87 millions d'euros pour acquérir les droits de retransmission de la ­compétition, devrait donc afficher un manque à gagner compris entre 25 et 30 millions d'euros. Jamais, une Coupe du monde n'a permis à un diffuseur de gagner de l'argent. Mais pour l'édition 2010, la perte devrait être plus faible qu'en 2006, avait souligné Nonce Paolini, le PDG de TF1. De son côté, France Télévisions, qui a mis sur la table autour de 27 millions d'euros pour acquérir la diffusion de 34 matchs sur ses antennes, affiche d'ores et déjà 5,3 millions d'euros de recettes publicitaires brutes. De la même manière que TF1, le groupe public ne pourra vraisemblablement pas équilibrer cet investissement, loin de là.

Mais selon les calculs de Yacast, la compétition lui apporte une augmentation moyenne de 33% de son chiffre publicitaire brut par rapport à la moyenne de la case lorsque le match est diffusé à 13 heures et de 66% quand la compétition se déroule à 16 heures.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article